MENU

Le Café Comptoir ABEL, plus qu’un bouchon Lyonnais, est une institution.

Son décor d‘époque en témoigne. Parquets cirés, boiseries chatoyantes, plafonds à la Française, vastes miroirs, tableaux et objets chinés ça et là par les maîtres des lieux successifs. On n’y traboule d’une salle à l’autre, en passant par l’antre des cuisines. On accède à l’étage par un escalier de bois, en colimaçon, comme creusé au tire-bouchon. « Attention de pas y débarouler! » diront les lyonnais !

Au Café Comptoir ABEL, le temps s’arrête lors de la dégustation de la véritable quenelle de brochet faite maison, du fameux poulet aux morilles ou encore d’un délicieux gratin d’écrevisses.

MENU

Le Café Comptoir ABEL, plus qu’un bouchon Lyonnais, est une institution.

Son décor d‘époque en témoigne. Parquets cirés, boiseries chatoyantes, plafonds à la Française, vastes miroirs, tableaux et objets chinés ça et là par les maîtres des lieux successifs. On n’y traboule d’une salle à l’autre, en passant par l’antre des cuisines. On accède à l’étage par un escalier de bois, en colimaçon, comme creusé au tire-bouchon. « Attention de pas y débarouler! » diront les lyonnais !

Au Café Comptoir ABEL, le temps s’arrête lors de la dégustation de la véritable quenelle de brochet faite maison, du fameux poulet aux morilles ou encore d’un délicieux gratin d’écrevisses.